Archive pour décembre, 2012

Marius PASTOREL

Fils (1) de Eugène PASTOREL et de Thérèse VIDAL, il est né à Pierrefeu le 19 février 1885.
Il était cultivateur, domicilié à Sigaloux sur la commune de La Crau.

Marius PASTOREL dans P6 - Marius PASTOREL pastorel-marius-178x300

 Marius Pastorel

Mat. 456/Toulon,  il a effectué son service militaire au 111ème RI (Antibes) d’octobre 1906 à septembre 1908 et a obtenu le « certificat de bonne conduite ».
Il a effectué une période de réserve de 3 semaines dans son régiment au cours de l’été 1911.

A la mobilisation, il est soldat de 2ème classe au 111ème RI appartenant au 15ème CA.

A partir du 8 septembre (2), le 112ème RI et le 111ème sont engagés dans des combats qui vont durer 3 jours. L’objectif fixé est le village de Vassincourt (Meuse), fortement défendu par de nombreuses mitrailleuses ennemies. Le 112ème est en tête suivi du 111ème. Vassincourt est enlevé une première fois vers 9 heures.

L’organisation du village est à peine commencée quand les Allemands exécutent, après un violent bombardement, un retour offensif et reprennent le village.

Nos troupes repoussées vers le Sud-Est se réorganisent (lisières Nord du Bois Jacquot).

Le bataillon MARIE du 111ème repart à l’attaque du village, sans succès.

Le 9 septembre, dés 3 heures, le 111ème et le 6ème BCA prennent leur formation d’attaque et à 4 heures le signal est donné.

Le 111ème prend pied sur le plateau de Vassincourt après avoir refoulé les avants-postes ennemis, puis organise la position conquise.

Pendant toute la journée et la nuit suivante, les tirs de l’artillerie ennemie sont ininterrompus et les feux croisés des mitrailleuses rendent toute progression impossible.

Le 10 septembre au matin le régiment enterre ses morts, à 15 heures les fantassins allemands sortent des tranchés et passent à l’attaque, mais notre puissance de feu les obligent à rebrousser chemin.

A 17 heures 30 à son tour le 111ème RI passe à l’attaque.

L’ennemi sous la pression de nos troupes abandonne le village et l’incendie.

Le soir du 10 septembre le régiment compte ses morts, ses blessés et ses disparus. Marius PASTOREL est porté disparu.

Blessé au cours de l’une des attaques où contre-attaques de la journée, il est laissé sur le terrain et fait prisonnier. Il est évacué sur l’ambulance N°8 du 16ème corps allemand, positionnée 30 km plus au Nord, à Fleury/Aire (Meuse) (3). Il y décède entre le 7 et le 12 septembre.


-1 /Il est le frère d’Agnès Pastorel, épouse de Emile Bouisson .

-2 / Reférence JMO du 111ème RI

-3 /Informations fournies par l’armée allemande.

Publié dans:P6 - Marius PASTOREL |on 11 décembre, 2012 |Pas de commentaires »

Histoire géo à gogo |
Comment s'est effectuée la ... |
funk98 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tpeseconde
| continent
| lesasdelaluftwaffe